Être comptable à l’ère des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies, qui existent depuis longtemps mais sont surtout en vogue depuis une dizaine d’années, changent indéniablement plusieurs sphères du travail, dont celle du milieu de la comptabilité.

L’intérêt grandissant pour les cryptomonnaies, depuis 2009, réside dans le fait qu’il s’agit de transactions de pair à pair, qui ne passent pas par de grandes institutions bancaires, et dont les règles d’échange sont gérées par la communauté qui les possède. Ce système, entièrement virtuel, se base aussi sur la chaîne de blocs (blockchain), décrite comme étant « un registre informatisé qui consigne instantanément les transactions en ordre chronologique » dans un article de CPA Magazine.

Les cryptomonnaies, une mode passagère ?

Les cryptomonnaies et les chaînes de blocs concernent d’abord le milieu financier. Elles affectent les consommateurs, les investisseurs et, par ricochet, le travail des comptables également. Toutefois, selon Jacky Chhan, un comptable agréé à son compte, la mode des monnaies virtuelles passera. « Il y a eu une petite bulle spéculative entre novembre 2017 et août 2018 qui est en train de se dégonfler, tout comme c’est le cas du cannabis en ce moment, qui est en expansion. »

Chhan affirme que les cryptomonnaies n’ont pas affecté directement son travail, sauf pour quelques clients spéculateurs qui ont à déclarer des gains ou des pertes suite à des ventes de ce type de monnaie. Il croit que les technologies découlant de la chaîne de blocs ne seront vraiment matures et utiles que dans cinq ou dix ans. Selon le comptable, l’impact des cryptomonnaies pourrait surtout se faire ressentir dans le traitement des transactions, qui sont floues présentement. « Je peux très bien imaginer quelque chose pour remplacer les Visa, PayPal et TransferWise de ce monde, qui récoltent des frais très élevés sur les transactions », affirme M. Chhan.

Les cryptomonnaies soulèvent également la question de la confiance que l’on accorde à la valeur de l’argent. « Depuis la fin des Accords de Bretton Woods, en 1973, dont une composante-clé était la convertibilité du dollar américain en or, la confiance en la monnaie ne découle que de celle que l’on a envers les banques centrales, nos institutions, et dans leurs engagements à maintenir une inflation à environ 2 % », explique le comptable. « Sachant que depuis 2008 [les banques] ont imprimé énormément de monnaie et injecté des liquidités afin de relancer l’activité économique, y a-t-il donc un risque d’inflation ? » se questionne M. Chhan. Quoi qu’il en soit, pour l’instant, les cryptomonnaies n’ont pas encore tellement transformé le travail des comptables, mais il s’agit certainement d’une tendance que ces derniers surveillent de près…

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#